Le pôle de la Santé Villejuif-Evry

Le cluster « Paris Biotech Vallée » s’étend de Villejuif à Evry. Reconnu par le SDRIF 2030, il partira de l’Institut Gustave Roussy à Villejuif, en jonction avec le plateau hospitalier et scientifique du Kremlin-Bicêtre. Il ambitionne de faire émerger un territoire de référence internationale en matière de recherche et de lutte contre le cancer d’environ 70 hectares. Il englobe dans son périmètre le projet « Cœur d’Orly ».

Il s’agit du plus étendu (axe Nord-Sud) des 7 clusters du Grand Paris, allant de Villejuif (Val-de-Marne) à Evry (Essonne). Si sa spécificité autour des sciences de la vie se concentre essentiellement dans le Val-de-Marne, la force de développement de ce cluster s’étend jusque dans l’Essonne, au travers de projets appartenant au secteur de la santé et à des thématiques plus générales.

La Paris Biotech Vallée, un cluster d’excellence dans le domaine des sciences de la vie

Le cluster de Villejuif concentre déjà 4 écoles d’ingénieurs, 17 laboratoires de recherche du CNRS et 4 hôpitaux, dont l’Institut Gustave Roussy constitue la colonne vertébrale. Résultat : près de 35 000 étudiants et 8 500 chercheurs occupent d’ores et déjà ces sites.

  • L’Ecole Universitaire Interdisciplinaire de Santé renforcera le pôle avec sa future implantation à Villejuif.
  • Aux côtés des bâtiments scientifiques et universitaires, des logements et des bureaux seront construits et intégrés au cluster.

La R&D de la santé s’étend par ailleurs jusqu’à Evry, au travers du « Genopole », premier centre d’Ile-de-France uniquement dédié aux biothérapies et aux recherches génétiques. Le «Genopole» travaille en liens étroits avec l’Université Evry-Val d’Essonne à la valorisation de ce qui est à la fois un campus d’excellence et un biotechnoparc.

  • Il s’agit d’un groupement d’intérêt public (Etat et collectivités), opérationnel depuis 1998.
  • Il associe plus de 70 entreprises du secteur et 21 laboratoires de recherche, structurés autour du Centre hospitalier du sud francilien.
  • Avec une emprise foncière de plus de 90 000 m², le « Genopole » emploie plus de 2 000 personnes.

La desserte du cluster Santé sera considérablement renforcée grâce à la création de la Ligne 15 (avec un arrêt à Villejuif – Institut Gustave Roussy) et au prolongement de la Ligne 14 (de la station Olympiades dans le 13e arrondissement de Paris jusqu’à Orly, avec un arrêt à Villejuif – Institut Gustave Roussy). Evry bénéficie déjà quant à elle de la desserte offerte par la ligne D du RER.

Un nouveau quartier d’affaires : Cœur d’Orly

Situé sur la zone aéroportuaire d’Orly, Cœur d’Orly est emblématique du développement territorial recherché en dehors de la seule filière santé. Aéroports de Paris, aménageur et principal financeur du projet, s’est associé à la Foncière des Régions et Altarea Cogedim pour concevoir cet éco-quartier de 160 000 m² SHON. Wilmotte & Associés fait partie des maitres d’œuvre notables du projet.

  • Echéance : la réalisation complète du projet est prévue pour 2020;
  • Un quartier d’affaires de près de 70 000 m² de bureaux;
  • Un centre des Congrès de 20 000 m²;
  • 1 200 chambres supplémentaires disponibles à terme;
  • De nombreux services de proximité – restaurants, boulangeries, salles de fitness, crèches…
  • Un pôle commercial de 34 000 m²;
  • Un modèle en matière de ville durable, reposant sur des méthodes d’écoconstruction, de réduction des besoins énergétiques des bâtiments, de récupération des eaux usées et de recyclage des déchets.
  • Le projet devrait permettre la création de 10 000 nouveaux emplois.

Déjà desservie par les RER B et C, la zone aéroportuaire d’Orly sera reliée à une gare d’interconnexion des lignes 14 et 18 du Grand Paris, implantée entre les aérogares Ouest et Sud. Echéance : 2027.

Et une Cité de la Gastronomie à Rungis

Le Val-de-Marne espère également voir ses différents projets de tourisme départemental profiter de la dynamique du Grand Paris Express. A ce titre, Rungis bénéficie d’une des quatre Cités de la gastronomie prévue sur le territoire national à échéance 2020 :

  • D’une emprise de 7,5 hectares, cette cité offrira un large réseau de restaurants-bars-brasseries, adossé à des centres de formation liés aux métiers de l’hôtellerie-restauration.
  • Le projet s’appuiera sur un équipement culturel de 20 000 m² (ateliers gustatifs, exposition gastronomique), un centre de congrèsdoté d’un auditorium de 1 200 places et une halle d’exposition de 7 000 m². Une halle de vente aux particuliers de 7 000 m²dédiée à l’épicerie fine complètera le complexe.
  • La Cité sera, à terme, desservie par la Ligne 14 du Grand Paris. Echéance : 2027.