L’ambition urbanistique du Grand Paris doit s’appuyer sur la création ou le renforcement de grands pôles de compétitivité, ou « clusters »

Ils ont vocation à devenir des lieux de référence dans leur domaine d’activité et à soutenir le développement économique, tout en rationalisant et en limitant l’étalement urbain.

A l’origine de cette initiative, impulsée par l’ex-secrétaire d’Etat au développement de la région capitale Christian Blanc, la volonté de faire de Paris une métropole de la connaissance, en capacité d’attirer et d’accueillir des industries de pointe, des laboratoires de recherche publics et privés et des établissements d’enseignement supérieur de qualité. L’affirmation des clusters sur le territoire francilien doit être favorisée par le Grand Paris Express.

Aux côtés de Paris, qui conserve une capacité d’attraction inégalée, le Grand Paris s’appuiera ainsi sur 7 pôles de compétitivité thématiques :

Afin de renforcer sur le long terme ces pôles de compétitivité et d’organiser le développement autour des projets de transport du Grand Paris, l’Etat et les collectivités territoriales ont défini des Contrats de Développement Territorial (CDT). Cette démarche contractuelle détermine sur les territoires concernés les objectifs et les priorités en matière d’urbanisme, de logement, de transport, de développement économique, et de protection de l’environnement.