Le CDT « La Défense Ouest – Les deux Seine »

Le Cluster de La Défense dont la thématique est dédiée à la Finance comporte deux projets de CDT « La Défense Ouest – Les deux Seine » et « Seine Défense ».

Le CDT « La Défense Ouest – Les deux Seine » a la volonté de penser l’avenir de la Défense au-delà de son périmètre stricto sensu, à travers un espace plus vaste capable d’entretenir des relations avec les territoires stratégiques du Grand Paris. Le projet a pour objectif d’inscrire ce territoire dans une dynamique métropolitaine compétitive, créatrice d’emplois et de répondre aux attentes des populations.

Périmètre

Le projet de CDT couvrira quatre communes du département des Hauts-de-Seine (La Garenne-Colombes, Nanterre, Rueil-Malmaison et Suresnes). Ces quatre villes regroupent 370 000 habitants, 176 000 logements, 175 000 emplois et 197 500 actifs.

Lors des réflexions préalables, les villes de Puteaux et de Courbevoie étaient intégrées dans le périmètre du projet de CDT. Puteaux n’a finalement pas rejoint le Syndicat Intercommunal d’Etudes et de Programmation (SIEP). Courbevoie a fait de même et s’est s’associée à la ville de Puteaux pour signer un CDT concernant uniquement ces deux communes : le CDT « Seine Défense ».

Calendrier

La signature de l’accord-cadre entre l’Etat, les maires des communes concernées et le Préfet de Région a eu lieu le 25 avril 2012. Le projet de CDT n’a pas encore été validé à ce jour.

Les principaux objectifs du CDT

Les ambitions affichées dans le CDT sont les suivantes :

  • Une population supplémentaire de 50 000 personnes d’ici à 15 ans.
  • Des constructions de logements supplémentaires dont les objectifs chiffrés sont en cours de discussion.
  • Maintien de l’emploi sur le territoire.

Treize chantiers ont été identifiés par le Syndicat Intercommunal d’Etudes et de Programmation (SIEP) comme principaux projets d’aménagement, d’infrastructure, de développement économique et culturel. En voici quelques exemples :

  • Requalifier les grands axes routiers.
  • Résorption des ruptures urbaines.
  • Grands pôles intermodaux.
  • Transports de marchandises.
  • « Cité de l’entreprenariat ».
  • Charte environnementale intercommunale
  • Harmonisation des chartes paysagères.

D’autres projets sont également à l’étude comme le développement de bureaux et de logements sur La Défense Seine Arche, la requalification des berges de Seine, ou encore l’interconnexion des tramways T1 et T2 à Colombes.

 

Source : Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Ile-de-France (IAU)