Le CDT « Sénart »

Le CDT « Sénart » est localisé dans le sud de l’Ile-de-France à cheval sur la Seine-et-Marne et l’Essonne, et constitue l’une des portes d’entrée de la métropole du Grand Paris. Bien que située en 2ème couronne et non desservie par le réseau du Grand Paris Express, la ville de Sénart a été retenue comme site potentiel pour une 2nde gare de TGV sur la ligne à haute vitesse Sud et prend de ce fait tout son sens comme site de développement économique dans le cadre du Grand Paris.

Périmètre

Le périmètre du CDT est celui des SAN (Syndicat d’Agglomération Nouvelle) de Sénart qui couvrent le territoire de 12 communes de la Seine-et-Marne et de l’Essonne. La majorité de ces communes est située dans le périmètre de la Ville Nouvelle de Sénart  (Combs-la-Ville, Lieusaint, Moissy-Cramayel, Réau, Savigny-le-Temple, Nandy, Cesson, Vert-Saint-Denis, Tigery et Saint-Pierre-du-Perray) auxquelles s’ajoutent deux villes hors Ville Nouvelle (Saintry-sur-Seine et Morsang-sur-Seine). Ce secteur compte environ 115 000 habitants et 38 000 emplois.

Calendrier

Le projet de CDT a été validé en mars 2012 et l’enquête publique s’est déroulée en février 2013. La signature définitive du CDT est intervenue le 20 décembre 2013.

Principaux objectifs du CDT

Les objectifs formulés dans le CDT sont organisés autour de 4 grandes thématiques :

  • Le développement du pôle économique de Sénart en ligne avec les objectifs de créations de logements
  • Développer un pôle d’excellence autour de l’innovation logistique et de l’éco-construction
  • Renforcer l’accessibilité de Sénart à l’échelle régionale, nationale et internationale
  • Valoriser le patrimoine naturel

Les ambitions du projet et actions planifiées à l’échelle du CDT sont, entre-autres, les suivantes :

  • La construction de 1 050 logements par an, comprenant 26% de logements sociaux ; également développer une offre diversifiée (logements étudiants ou séniors)
  • Un objectif de création de 25 000 emplois
  • Amélioration de la desserte du RER D vers Paris et le Grand Paris Express, par une meilleure fréquence de passage des trains et un matériel plus adapté
  • Implantation d’une nouvelle gare TGV
  • Développement des dessertes TZen (bus à haut niveau de service en site propre)
  • Concevoir une ville plus compacte avec l’implantation de commerces et services de proximité et en restructurant le bâti existant ; mais également préserver la qualité de vie (développement des équipements commerciaux et culturels, l’offre de services)
  • Constitution du pôle des « Sciences de l’ingénieur » au travers d’un partenariat entre l’UPEC et l’ICAM avec un focus spécifique lié à la logistique. Développer le pôle universitaire en passant de 2 500 à 5 000 étudiants sous 5 ans.
  • Développement d’un pôle d’excellence autour de la logistique, sans développement de nouvelles zones ou d’extension des parcs existants
  • Accueillir des entreprises du secteur des éco-activités et notamment dans tout ce qui concerne la production d’énergie.
Source : SAN Sénart