Le CDT « Boucle Nord des Hauts-de-Seine »

Le CDT « Boucle Nord des Hauts-de-Seine » regroupe 4 communes du nord du département des Hauts-de-Seine situées entre les pôles économiques de La Défense et de Saint-Denis. Ce CDT n’est pas inclus dans le périmètre d’un Cluster et ses enjeux majeurs sont d’améliorer l’attractivité du territoire auprès des entreprises et des ménages, de développer un projet économique en capitalisant notamment sur le port de Gennevilliers et d’assurer l’accessibilité grâce à l’amélioration des lignes de transports.

Périmètre

Le périmètre du CDT comprend 4 communes : Asnières-sur-Seine, Gennevilliers, Colombes et Bois-Colombes.
Ces quatre villes représentent une population totale de l’ordre de 230 000 habitants et 97 000 emplois.

Calendrier

La signature de l’accord-cadre a eu lieu en janvier 2013 et le projet de CDT a été validé en juin de la même année. L’enquête publique a eu lieu en octobre 2013 et le document définitif a été validé le 10 février 2014.

Principaux objectifs du CDT

Les objectifs principaux repris par le CDT sont de plusieurs ordres :

  • La maîtrise du développement urbain et la valorisation des espaces naturels
  • Le logement avec une offre diversifiée
  • Le renforcement de l’attractivité économique du territoire
  • L’emploi et la formation
  • La mobilité

Les projets annoncés dans le CDT pour répondre à ces objectifs sont entre autres :

  • La construction de 1 860 logements par an dont 1/3 de logements sociaux
  • La création de 4 gares sur la future ligne 15 du Grand Paris Express : Les Grésillons, Les Agnettes, Bois-Colombes et Bécon-les-Bruyères
  • La prolongation la ligne 1 du tramway pour la relier à la ligne 2 du tramway avec une mise en service partielle en 2017-2018
  • La valorisation des espaces verts (trame verte) et des bords de Seine avec la prise en compte des risques d’inondation et appropriation des berges
  • La requalification de quartiers comme par exemple celui des Agnettes à Gennevilliers (démolitions, constructions neuves, réhabilitations etc) avec une meilleure liaison avec sa future gare du réseau du Grand Paris Express
  • Le renforcement des activités autour du secteur industriel avec la création d’une filière d’innovation sur la logistique urbaine durable et le développement du Port de Gennevilliers
  • Le développement des tiers-lieux à destination des TPE et PME, des travailleurs indépendants ou des grands groupes
  • Le développement de la collaboration avec les pôles économiques voisins de La Défense et Saint Denis.
  • La valorisation de sites existants comme la zone des Louvresses à Gennevilliers qui passera d’un tissu purement industriel / activité à un environnement plus mixte comprenant des activités tertiaires, des équipements, une densification de l’emploi et l’amélioration de l’environnement et de la desserte en transports
  • La requalification de sites industriels comme celui de Thalès (ZI Kléber) qui permettra le développement d’un quartier mixte comprenant des logements (85 000 m²), des équipements publics et plus de 100 000 m² consacrés aux activités économiques.
  • L’emploi sur le territoire en lien avec le profil et les qualifications de la population, le maintien et le développement des activités, la formation initiale ou continue de la population et la facilitation de l’accès à l’emploi.

Source : Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Ile-de-France (IAU)