Autres Projets de Transports du Grand Paris

Le réseau de transports francilien constitue un élément essentiel du développement économique de la région et une préoccupation majeure les 8,5 millions de voyageurs qui l’utilisent quotidiennement. L’amélioration des transports figure ainsi parmi les préoccupations majeures des pouvoirs publics.

Au côté du projet du Grand Paris Express (GPE), un nombre important de travaux de modernisation, d’extension et de créations de lignes est prévu. La majorité de ces projets, elles s’inscrivent dans le Plan de Mobilisation pour les transports, sous l’égide du STIF (Syndicat des Transports d’Ile-de-France, qui est l’autorité organisatrice des transports en Ile-de-France). Ce plan constitue l’une des deux faces du volet « Transports » du projet du Grand Paris, tel qu’il a été repris et redéfini par l’ancien Premier Ministre Jean-Marc Ayrault le 6 mars 2013.

Qu’est-ce que le Plan de Mobilisation ?

Ce plan a été initié en 2009 par la Région et les départements d’Ile-de-France. Il doit permettre à la fois de remettre à niveau le réseau de transports existant, d’améliorer sa fiabilité au quotidien, et de réaliser les infrastructures nécessaires au développement de la région capitale. 

 
A la suite de l’alternance politique en 2012, le Gouvernement et la Région ont souhaité engager une nouvelle étape dans la modernisation des réseaux de transports. Ainsi, dans le cadre du projet du Grand Paris, le Gouvernement et les collectivités territoriales portent ensemble la réalisation d’un ambitieux projet de modernisation et de développement des transports en Ile-de-France, avec d’un côté le Grand Paris Express (GPE) et de l’autre le Plan de Mobilisation pour les transports.

Quels financements ?

Le financement de l’ensemble des opérations du Plan de Mobilisation – une cinquantaine au total – représente plus de 17,5 milliards d’euros, dont 4,8 milliards d’euros ont déjà été investis entre 2007 et 2012. Sur la période 2013-2017, 7 milliards d’euros seront engagés sur 5 ans, financés la Région, la Société du Grand Paris (SGP), l’Etat et d’autres partenaires.

La contribution de la Société du Grand Paris (SGP), à hauteur de 2 milliards d’euros, sera mobilisée pour financer principalement le prolongement du RER E (Eole) vers l’Ouest, le prolongement de la ligne de métro 14 jusqu’à Mairie de Saint-Ouen, le prolongement de la ligne de métro 11 jusqu’à Rosny-Bois-Perrier, et les Schémas Directeurs des RER. Ces derniers définissent l’ensemble des actions et des investissements qui permettront de moderniser les lignes de RER et d’améliorer rapidement le service rendu aux usagers.

En savoir plus sur les projets à venir